Le Jardin potager
Les pommes de terre

Le Jardinier en cavale
proclame son droit de jardiner en ville
Les Pommes de terre

Les pommes de terre ont comme origine la Cordilière des Andes en Amérique du Sud, principalement du Chili et du Pérou où elles sont cultivées depuis des milliers d’années.

Les pommes de terre sont les légumes les plus faciles à cultiver

On ne sème pas les pommes de terre, on plante plutôt des tubercules de la grosseur d'un oeuf, en s'assurant qu'il y ait au moins un germe. Il est important de ne pas employer les pommes de terre de consommation mais plutôt des tubercules de plantation "Certifiés" exempts de maladies à votre jardinerie locale, afin d'éviter de véhiculer des maladies et des insectes.

Un assolement de quatre ans est nécessaire pour éviter de propager les maladies et les insectes d'une année à l'autre. Une autre précaution à prendre est de mettre aux vidanges et de ne pas composter les fanes et plants morts de pomme de terre.


Le compagnonnage

Le compagnonnage est une des méthodes pour diminuer ou parfois éliminer les doryphores ravageurs des pommes de terre.

Je conseille d'alterner un rang de pommes de terre avec un rang de fève, de laitue, de chou, de maïs ou d'oeillet d'Inde. Cela a pour effet de mêler les odeurs des plantes, ainsi les doryphores auront de la difficulté à détecter la présence des pommes de terres et même certains des légumes les éloignent tout simplement.

Les fines herbes comme le catnip, la coriande, le lamiun, qui éloignent les doryphones sont aussi utiles. Les fleurs qui éloignent les doryphores sont principalement l'oeillet d'Inde et le pétunia.

Le datura éloigne les doryphores des patates en les attirant sur lui, la première de génération de doryphore les apprécies et y pond ses oeufs. Les larves qui éclosent consomment immédiatement le datura et en meurent d'une "overdose" de datura. Les deuxièmes et troisièmes générations de doryphores sont ainsi éliminées. La variété de datura la plus efficace est la stramoïane, mais c'est aussi la plus dangereuse et mortelle.

Une autre méthode est de planter des aubergines, un peu à l'écart des pommes de terre, elles vont attirer sur elles les doryphones et vous n'aurez qu'à les ceuiller à la main.


La plantation

La pomme de terre demande un sol avec un pH entre 5.2 et 5.8 avec une bonne application de fumier ou de compost dans un sol léger, les sols sablonneux sont l'idéal. Il ne faut pas les cultiver dans un sol qui a été récemment amendé avec de la chaux. Vous pouvez aussi incorporer du 4-12-8, en prenant soin de bien le mélanger avec le sol. Il est important de ne pas appliquer de chaux, cela les rend galeuses.

Plantez les pommes de terre à partir du début de mai (région de la Montérégie) à une profondeur de 10 centimètres et un espacement de 30 centimètres. Si vous avez des gros tubercules vous pouvez le diviser en segments de la grosseur d'un oeuf en s'assurant que chaque segment ait un germe. Laisser sécher la coupure quelques heures avant de planter.

La levée se produit deux à trois semaines après la plantation. Trois semaines après la plantation incorporer un engrais granulaire riche en azote et biner le sol régulièrement. Il ne sera plus nécessaire de fertiliser la balance de la saison.

Au fur et à mesure que les plants poussent, les butter régulièrement jusqu’à une hauteur de 15 à 20 cm. de haut. Prenez soin de bien enterrer les tubercules, ceux-ci pourraient développer une coloration verte qui est poison. Un paillage entre les rangs est donc conseillé. Arrachez régulièrement les mauvaises herbes.


L'entretien

Surveillez l'apparition des doryphores, il faut alors les enlever à la main.

Les pucerons seront contrôlés en les arrosant pour les enlever avec un jet d'eau.


La récolte l’entreposage et la conservation

Pour la récolte des pommes de terre nouvelles, arrachez-les une fois les fleurs fanées. Il faut les consommer dans les jours qui suivent la récolte.

Pour la récolte des pommes de terre de conservation, attendez que les plants soient fanés el récoltez par une journée ensoleillée.

La récolte se fait par temps sec, les tubercules se déterrent à la fourche bêche. Laissez-les sécher sur le sol une journée ou deux.

Fouillez ensuite le sol à la recherche des petites pommes de terre, les grenailles que vous pourrez cuisiner sans les éplucher, sautées au beurre.

Entreposez-les dans un endroit obscur pour éviter qu’elles ne verdissent, frais et aéré aux environs de 4 Celsius avec une humidité aux environs de 80%.

Pour les pommes de terre de semis vous pouvez les entreposer à la lumière. Elles développeront une couleur verdâtre et seront impropres à la consommation.


Cuisiner les pommes de terre

La pomme de terre est le légume le plus consommé au Québec. Riche en protéines et en fibres, la pomme de terre est moins calorique que le riz ou les pâtes, ce qui en fait un accompagnement de choix! Tout dépend bien sûr de la façon dont on l'apprête.

Pour empêcher l'eau de déborder lors de la cuisson des pommes de terre, ajouter 1 c. à thé de beurre ou de margarine à l'eau. Ceci évitera les débordements.

Plus elles sont colorées, plus elles sont bénéfiques

Il existe maintenant sur le marché des pommes de terre dont la chair est de couleur variée (bleu ou violet, jaune, rouge). Ces variétés sont particulièrement intéressantes en raison de leur contenu exceptionnellement élevé en antioxydants. Ceux-ci peuvent être des flavonoïdes (anthocyanines) - qui leur donne leur couleur particulière -, de la lutéine ou de la zéanxanthine.

La pomme de terre blanche aurait une activité anticancer plus faible que celle de nombreux autres légumes, tandis que la capacité antioxydante des pommes de terre rouges et violacées serait comparable à celle des choux de Bruxelles, des épinards ou du chou vert frisé. Certaines variétés à l’étude pourraient contenir presque autant d’antioxydants que le bleuet, reconnu comme la meilleure source d’antioxydants.

Variétés et couleurs de pommes de pommes de terre

En purée, avec du beurre, du lait ou de la crème, le zeste d'un citron, de l'ail et du persil. Ou avec des échalotes et un fromage crémeux aux herbes. N’hésitez pas à lui adjoindre d'autres légumes pilés : carotte, navet, céleri-rave...

Dans les soupes. Longtemps, en Europe, la pomme de terre a été essentiellement consommée de cette façon. La vichyssoise, à base de poireaux, pommes de terre, bouillon de poulet et crème (ou yogourt), reste un classique. Servez-la chaude ou froide, garnie de ciboulette ou de cresson ciselé. En raison de sa richesse en amidon, la pomme de terre permet de donner de la consistance à n'importe quelle soupe un peu trop claire.

En salade à la parisienne. Faites-les cuire à l'eau salée, émincez-les chaudes et marinez-les au vin blanc sec à raison d'environ 300 ml de vin par kilo de pommes de terre. Au dernier moment, assaisonnez à l'huile et au vinaigre, et saupoudrez de persil ou de cerfeuil haché. On peut créer des dizaines de salades à base de pommes de terre. Avec des haricots verts, par exemple, ou des pissenlits et des lardons, ou encore, des tomates et du thon.

Chips ou croustilles maison. Une fois n'est pas coutume. Taillez des pommes de terre en fines rondelles, si possible avec une mandoline. Faites-les tremper dans l'eau froide une dizaine de minutes. Égouttez et séchez dans un linge, puis faites-les frire. Égouttez-les sur un papier absorbant, salez et servez chaudes ou froides. Un mélange de chips blanches, rouges, bleues et jaunes sera du plus bel effet à l'apéro, en plus d'apporter aux convives quelques pigments santé...

À la crème. Faites-les cuire à l'eau salée, puis pelez-les. Coupez-les en rondelles épaisses, mettez-les dans un sautoir, mouillez à couvert de crème bouillante, assaisonnez et faites réduire la crème en travaillant les pommes à la spatule en plein feu. Au dernier moment, ajoutez un peu de crème crue.

Aux États-Unis, on les fait rissoler (hash brown) après les avoir fait cuire à l'eau salée et émincées. Égouttez bien et faites sauter au beurre, à la poêle. Assaisonnez de sel et de poivre. Façonnez-les en forme de chausson et faites-les colorer. Ajoutez, si désiré, des oignons hachés revenus dans du beurre.

En Europe, il est de coutume de mélanger de la morue émiettée et de l’ail à de la purée de pommes de terre : c’est la brandade.

Au Canada, on prépare une tourtière à base de saumon et pomme de terre, tandis qu'en Italie, la tourte est simplement composée de pommes de terre, parmesan, ricotta ainsi que d'un oeuf battu. Une variante, la torta verde, comprend de la bette à carde, et la féta remplace le parmesan. La poutine est faite de frites avec une sauce BBQ et du fromage en grains.

En Inde, on fait cuire les tubercules avec la viande et d'autres légumes dans un bouillon fortement épicé. Ils entrent également dans la confection des samossas et pakoras, beignets que l'on peut servir avec une sauce au yogourt. Le curry de pois verts et de pommes de terre est un autre classique.

Bonbons aux patates, Faire bouillir deux pommes de terre à feu moyen jusqu'à ce qu'elles deviennent molles. Égoutter et piler les pommes de terre (sans beurre ni autre ajout). Faire une boule avec la purée et laisser reposer au réfrigérateur jusqu'à ce qu'elle soit solide et froide, environ 20 minutes.
Ajouter du sucre à glacer, un petit peu à la fois, pour que les pommes de terre deviennent une pâte, en mélangeant bien.
Étendre la pâte sur du papier ciré avec un rouleau. Étendre du beurre d'arachide par-dessus. Rouler, laisser reposer au réfrigérateur, couper en morceaux et servir.

Congeler les pommes de terre,

Lavez les pommes de terre et frottez-les avec une brosse à poils rigides. Pelez les pommes de terre. Ne découpez pas les pommes de terre en morceaux
Portez à ébullition un chaudron à feu vif. Plongez les pommes de terre dans l’eau bouillante et blanchir 5 minutes
Préparez un grand bol d’eau glacée
Plongez les pommes de terre dans l’eau bouillante et blanchir 5 minutes
Retirez les pommes de terre de l’eau chaude et placez-les dans l’eau glacée. Laissez refroidir pendant 10 minutes Égouttez les pommes de terre et séchez-les
Placez les pommes de terre dans des sachets ou des bols de congélation Conservez les contenants au congélateur. Elles se conserveront jusqu’à un an

En purée

Salade de pomme de terre

Poutine

Brochettes de pommes de terre nouvelles

Soupe de pomme de terre

Burger et frites

Rissolées

Bonbons aux patates

Congeler les pommes de terre

Réjean Genest, horticulteur


Retour à la page d'accueil du jardin potager
Calendrier
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Préparation
Le choix du site
La préparation du sol
La rotation des cultures
Les engrais verts
Les éléments nutritifs
Le pH du sol
Le compostage
Entretien
Semis intérieurs
Semis extérieurs
Transplantations
Longévité des graines
Compagnonnage
Contrôle des indésirables
Récoltes et entreposage
Congélation
Groupes de légumes
Les choux
Les cucurbitacées
Les légumes bulbes
Les légumes feuilles
Les légumineuses
Les légunes racines
Les solanacées
Les légumes tiges
Les légumes tubercules
Légumes
Les citrouilles
Le maïs
Les pommes de terre
La rhubarbe
Le topinambour
L'ail
Les oignons
Les échalotes
Les poireaux
Les ciboules
Les ciboulettes

Légumes
Les tomates
La taille des tomates
Les tomates en pots
Les variétés de tomates
Les tomates cerises
Les petites tomates
Les tomates moyennes
Les grosses tomates
Les très grosses tomates
Les tomates à pâtes

rejeangenest@hotmail.com
Copyright © 2000, Les Beaux Jardins
Ver. 3 -- Révisé -- 5 décembre 2016