Le Jardin Potager
La préparation du sol du jardin
Le choix du site

Il est loisible à chacun d'aménager son jardin potager comme il l'entend. Nulle rège stricte ne préside à son établissement. L'emplacement et la superficie d'un jardin potager dépendent du terrain dont on dispose et du temps que l'on désire consacrer à la culture des légumes.

Un emplacement le plus près possible de la maison, c'est le gros bon sens. Les légumes sont à portée de la main, ils ont donc la chance d'être récoltés à point. Le potager étant à la vue, on est porté à mieux l'entretenir par des multiples mais courtes interventions.

Le potager peut être aussi près de la remise à outils, des couches-froides, des commodités d'arrosage ou du tas de compost afin de rendre le travail le plus facile et agréable possible.

Le plus près possible de la maison...

Les légumes exigent au moins 8 à 10 heures d'ensoleillement par jour. Donc en toute occasion il doit faire face au sud, si vous avec moins de soleil vous devez vous contenter de ne cultiver que des légumes feuilles comme les laitues, les épinards, la ciboulette, le persil, les menthes, les choux ainsi que les betteraves et les navets

Les arbres situés trop près du potager nuisent aux légumes par l'ombrage qu'ils peuvent projeter et par leurs racines qui vident le sol des éléments nutritifs et de l'eau nécessaire à la bonne croissance surtout au milieu de l'été. Cela s'applique particulièrement aux érables argentés, peupliers et saules qui ont un enracinement superficiel.

Une haie protectrice plantée du coté des vents dominants protégera le potager du desséchement dont certains légumes comme le poivron sont suceptibles. Une haie de petits fruits comme les groseillers, gadeliers, cassis et vignes à raisins peut joindre l'utile au rentable. En attendant que la haie atteigne une hauteur utile, quelques rangs de tournesols ou de maïs feront tout aussi bien l'affaire.

Haie protectrice

Proportions de sable, d'argile et de limon

Le types de sols différents donnent des résultats différents. Le meilleur moyen de connaitre son sol est de le faire analyser. Vous saurez ainsi les amendements à y apporter pour un rendement idéal.

- Un sol organique est la terre noire, c'est l'idéal pour la culture des légumes racines et feuilles.

- Un sol argileux est riche mais difficile à travailler, de plus il se draine très mal. On y conseille la culture en lits surélevés pour y améloirer le drainage.

- Un sol sablonneux est souvent pauvre, il faut lui apporter plusieurs amendements. Le compostage et les engrais verts lui convient parfaitement.

- Un sol rocailleux est le pire de tous ne convenant pas à la culture des légumes racines, il doit être nettoyé manuellement de toutes ses roches à chaque année. Mais il demeure chaud longtemps et est bon pour la culture des légumes frileux.

L'analyse physique du sol.

Remplissez à moitié d'eau un bocal d'environ un litre et remplissez l'autre moitié avec la terre à analyser. Fermez le bocal et agitez vigoureusement pour bien mélanger le sol à analyser avec l'eau.

Laissez la terre dans le bocal se déposer, cela peut prendre de 3 à 12 heures selon le type de sols. Mesurez chacune des couches de dépôts par rapport à la hauteur tolale du sol dans le bocal.

Le sable se dépose en premier au fond.

La couche arable et l'humus se dépose au milieu.

L'argile fine et lisse se dépose sur le dessus.

- Si la couche de sol arable et de matières organiques représente moins de 25 % du total, ajoutez de la mousse de tourbe, de l'engrais organique ou du compost, à votre potager.

- Si la proportion d'argile est supérieure à 25 %, vous incorporez du sable et de l'humus à votre sol.

- S'il y a plus de 30 % de sable, il vous faut doubler l'apport de matières organiques.

Bocal d'analyse

Réjean Genest, horticulteur


Retour à la page d'accueil du jardin potager
Calendrier
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Préparation
Le choix du site
La préparation du sol
La rotation des cultures
Les engrais verts
Les éléments nutritifs
Le pH du sol
Le compostage
Entretien
Semis intérieurs
Semis extérieurs
Transplantations
Longévité des graines
Compagnonnage
Contrôle des indésirables
Récoltes et entreposage
Congélation
Les fines herbes
L'ail
L'aneth
Le basilic
La ciboulette
Le femouil
Les fines herbes
La marjolaine
Le persil
La récolte
La sauge
Le séchage
Le thym
Groupes de légumes
Les choux
Les cucurbitacées
Les légumes bulbes
Les légumes feuilles
Les légumineuses
Les légunes racines
Les solanacées
Les légumes tiges
Les légumes tubercules
Légumes
Les citrouilles
Le maïs
Les pommes de terre
La rhubarbe
Le topinambour
L'ail
Les oignons
Les échalotes
Les poireaux
Les ciboules
Les ciboulettes

Légumes
Les tomates
La taille des tomates
Les tomates en pots
Les variétés de tomates
Les tomates cerises
Les petites tomates
Les tomates moyennes
Les grosses tomates
Les très grosses tomates
Les tomates à pâtes

rejeangenest@hotmail.com

Copyright © 2000, Les Beaux Jardins