Les plantes de misère
Il y a des plantes qui résistent tellement au manque d'entretien que l'on pourrait croire qu'elles aiment la misère ou qu'elles sont artificielles. Placées dans un coin peu éclairé. l'on ne pense à les arroser qu'occasionellement parce que nous sommes trop occupés ou simplement distraits. Elles résistent à notre absence parfois pendant plus d'un mois, comme au chalet qui n'est fréquenté qu'occasionnellement.

Pour les endroits peu éclairés; à peine une ombre légère lorsque l'on passe la main, les champions sont l'aspidistra, l'aglaonéma, l'asperge, le chlorophytum, le pittosporum, le spathiphyllum et la sansivière. Quoi qu'elles apprécient un bon éclairage sans soleil direct, elles peuvent végéter plusieurs mois, comme en pénitence dans leur coin sombre, dans un sol relativement sec, bien que l'aglaonéma et le spathiphyllum aiment un sol constamment humide. Les plus résistantes sont sans nul doute l'aspidistra et les sansivières. Si vous réussissez à les tuer par votre négligence je vous suggère sans hésiter à ne cultiver que des plantes en plastique...

L'aspidistra possède des feuilles vert foncé, oblongues, allongées et pointues qui sortent du sol à partir d'un rhizome souterrain.

L'aspidistra

La sansivière, aussi appelée langue de belle-mère, ressemble à des glaives épais et caoutchoutés qui sortent du sol en rosette.

Le premier truc pour conserver longtemps toutes ces plantes résistantes est de conserver le sol plutôt sec: sauf l'aglaonéma et le spathiphyllum qui aiment un sol légèrement humide en tout temps, il ne faut les arroser que les jours de fort éclairage par exemple lorsqu'il fait soleil dehors. Ne les fertilisez que 3 ou 4 fois par année, soit le printemps et l'été. De plus à chaque fertilisation, il est conseillé de les déplacer sous un éclairage plus intense pour une couple de semaines, le temps que la plante digère son engrais et ensuite les retourner dans leus coin.

Les dieffenbachias, les ficus, les dracaenas et les palmiers peuvent résister au manque de soins, même ils préfèrent que vous ne vous en occupiez pas trop. Ils demandent cependant plus de lumière mais pas de soleil. Ne les déplacez surtout pas, contez-vous de les arroser lorsque le sol est sec et ne leur donnez que peu d'engrais le printemps et l'été seulement.

Les plantes grimpantes ou en jardinières suspendues, les plus résistantes au manque de lumière, d'arrosage et de soins généraux sont les lierres anglais, les pothos, les philodendrons et les syngoniums. Tous vont végéter le temps que vous les négligez mais ils se remettront à pousser dès que la lumière, l'arrosage et la fertilisation se font plus abondants. Lorsque les tiger se dégarnissent à partir du pot, il suffit de les tailler légèrement ou de ramener le bout feuillé dans le pot, il s'y enracinera.

La sansivière

Un pothos

Pour laver les plantes négligées, passez sur les feuilles, un linge doux et humide, sans aucun savon ni produit chimique; surtout pas de lait. Une éponge fait aussi l'affaire. Une bonne douche dans l;e bain, à l'eau tiède, est encore mieux, au moins une fois par saison, comme vous le faites pour voa bobelots.

Il est important de très peu arroser les plantes en dormance sous un faible éclairage , sinon elles vont pourrir. La principale cause de mortalité chez les plantes d'intérieur est l'excès d'arrosage sous un faible éclairage. Résistez à la tentation... d'arroser vos plantes trop souvent...

Réjean Genest, horticulteur


Retour à la page d'accueil des plantes d'intérieur

 | La terre des plantes d'intérieur  | L'éclairage artificiel  | Les plantes de misère  | Les soins des plantes d'intérieur | 

 | Les bromélias  | Les caoutchoucs  | Les dracaenas  | Le lierre anglais | 
 | Les palmiers  | Les philodendrons  | Les violettes africaines | 

 | Les Amaryllis  | Le Cerisier de Jérusalem  | Le sapin de Norfolk  | Les cactus de Noël | 

rejeangenest@hotmail.com
Copyright © 2000, Les Beaux Jardins
Ver. 2.5 -- Révisé -- 5 avril 2000