Les noyers

La famille des Juglandacées est une famille de plantes dicotylédones qui comprend 50 espèces réparties en 8 genres.

On cultive les noyers autant pour le bois que pour ses fruits. Ce sont essentiellement des arbres à feuilles caduques originaires des zones tempérées à tropicales de l'hémisphère nord. Ils sont facilement reconnaissables en toutes saisons. Dénudés de leurs feuilles, il se distinguent par leurs rameaux espacés et le petit nombre de branches. Ils ne supportent pas la concurence des autres arbres. À l'étal naturel, ils poussent isolés, le développement des autres arbres est retardé par une substance toxique sécrétée par les racines de l'arbre.

Les grandes feuilles sont alternes, composées, sans stipules. Comme elles sont peu nombreuses, cela donne un aspect dénudé à l'arbre.

Les fleurs unisexuées apparaissent à la feuillaison. Elle sont groupées en chatons pendants pour les fleurs mâles. La fleur femelle, seule ou en groupe, est constituée de 4 sépales et d'un ovaire uniloculaire contenant un seul ovule dressé.

Le fruit est une drupe contenue dans un brou. Les graines, riches en huiles sont souvent comestibles. Elles ont une coque épaisse et rugueuse enfermée dans une enveloppe verte, coriace, qui devient brun foncé ou noire à maturité.

Le noyer royal
Juglans regia
Zone 5
Il atteint plus de 18 mètres. Ses feuilles ont 15 à 23 folioles. Au printemps il porte les fleurs mâles en chatons et les fleurs femelles par groupes de deux à quatre. Le bois, brun rougeâtre, se polissant bien, est volontiers utilisé par les ébénistes, les fabricants de meubles, soit en bois massif, soit en placages. Les fruits sont comestibles. De l'amande on extrait l'huile de noix. Il existe plusieurs cultivars du noyer commun qui produisent des fruits dès la septième année après la plantation.

Le noyer noir
Juglans nigra
Zone 4b
Le noyer noir est l'un des arbres les plus précieux d'Amérique du Nord. En terrain boisé, il présente un long fût peu branchu, surmonté d'une cime arrondie. En terrain découvert, l'arbre se divise en grosses branches étalées près du sol. Dans les deux cas, la cime est claire, sans feuilles à l'intérieur de l'arbre, car elles tolèrent pas l'ombre des autres feuilles. Il a un bois sombre et brillant. Il peut atteindre 30 mètres de hauteur avec un tronc de 90 cm. Les feuilles peuvent atteindre 60 cm. avec 15 à 23 folioles dentelées. L'écorce striée va du brun foncé au noir. La noix ronde atteint 5 cm.

Le noyer cendré
Juglans cinerea
Zone 3b
Le noyer tendre porte des feuilles de 40 cm. avec 11 à 17 folioles. Ses noix de 5 cm. sont oblongues. C'est un arbre plus petit avec l'écorce plus claire. Il ne dépasse pas 80 ans et 25 mètres de hauteur avec un tronc de 1 mètre de diamètre.

Le noyer japonais
Juglans seiboldiana
Zone 4
Cette espèce se retrouve à l'état naturel sur les berges des ruisseaux du Japon. Il atteint 15 mètres de hauteur avec des grandes feuilles pubescentes et dentées vert sombre. Les noix comestibles sont entourées d'une enveloppe collante verte.

Le noyer d'Amérique ou caryer à noix douces
Carya ovata
Zone 5
C'est un arbre au tronc droit, sans branches sur les 3/4 de l'arbre. Comme les autres noyers, il possède une racine principale en pivot qui s'enfonce profondément dans le sol. Il est donc très résistant aux vents. Les caryers s'hybrident facilement entre eux à l'état naturel. Les feuilles ont 25 cm et sont formées de 5 ou 7 folioles. L'enveloppe verte de la noix douce de 3 cm. reste mince et éclate lorsque le fruit est mûr. Le bois du caryer (hickory) est apprécié pour sa résistance et sa souplesse. On s'en sert pour la fabrication de manches d'outils et d"équipements sportifs. L'écorce qui s'effrite en lambeaux donne un air négligé à l'arbre.

Le caryer cordiforme à noix amères
Carya cordiformis
Zone 5
Il atteint 20 mètres de hauteur avec un tronc de 30 cm. Il a une cime courte et arrondies, formée de plusieurs petites branches, contrairement aux autres noyers. Les feuilles ont 20 cm. avec 7 à 11 folioles. Les fruits ont 2 cm avec une graine très amère.

La multiplication des noyers
Les fruits qui mûrissent en septembre ou octobre sont ramassés sur le sol. Ils sont placés en tas pendant 2 à 3 semaines pour les faire pourrir. Vous pouvez les semer immédiatement en automne à 10 cm de profondeur. Vous pouves aussi les laver, les faire sécher et les conserver dans du sable humide pour une stratification au froid pendant tout l'hiver. Vous les semer aussitôt que le sol peut être travaillé au printemps suivant.

Les variétées horticoles sont greffées.

Réjean Genest, horticulteur

Retour à la page d'accueil des fruitiers

info@lesbeauxjardins.com.com
Copyright © 2000, Les Beaux Jardins
Ver. 2.5 -- Révisé -- 21 octobre 2008