Les Beaux Jardins
Le magazine d'actualité horticole
 
Les pins au jardin
.

.

Feuillus

Bouleaux
Chênes
Érables
Ginkgo
Tilleuls

Conifères
Épinettes
Microbiota
Mélèzes
Pruches
Pins
Sapins
Thujas

Arbres tropicaux
Cacaoyer

Les Pins (Pinus) sont des arbres à feuillage persistant et à canaux résinifères, qui peuvent atteinddre une grande taille. Ils sont cantonnés dans l'hémisphère nord où ils formentles forêts boréales et subalpines.

Ils possèdent deux types de rameaux, les nouvelles pousses, longues et dépourvues de feuilles, et des rameaux courts qui portent les aiguilles. La persistance des aiguilles, pendant plusieurs années, permet à l'arbre, qui en produit de nouvelles à chaque printemps, de demeurer vert en toutes saisons. Les aiguilles sont groupées sur les rameaux courts, par deux, trois ou cinq. Les feuilles du Pin sont persistantes, aciculaires ou linéaires. Chaque faisceau de feuilles est à l'aisselle d'une écaille brune papyracée qui tombe parfois avant la fin de la saison de croissance. Les faisceaux de feuilles sont disposées en spirale sur les rameaux.

Les organes reproducteurs se présentent sous la forme de corpuscules portés par des écailles disposées en spirale autour d'une tige centrale de manière à former un cône. Chaque cône est unisexué, mais les deux sexes apparaissenr sur un même arbre (arbre monoïque).

Les cônes mâles qui contiennent de nombreuses étamines sans filet, sont groupés à la base de la nouvelle pouse printanière et se désagrègent peu de temps après la libération du pollen.

Les cônes femelles apparaissent seuls ou en petits groupes verticillés, à l'extrémité ou sur le côté de la nouvelle pousse. Ils portent à la base de chaque écaille, deux ovules sur la face supérieure de celle-ci. Les cônes femelles mettent deux à trois ans à mûrir. Parvenus à maturité, les cônes ont des écailles ligneuses, pourvues chacune de deux graines avec ou sans ailes. Les cônes tombent peu après leur maturité, mais peuvent rester fixés à l'arbre pendant plusieurs années chez certaines espèces.

A- La graine ailée anémophile

B- Coupe de la graine

C- Début de la germination

D- Plantule

Les feuilles secondaire apparaissent avec les caractéristiques de l'espèce au cours de la deuxième année de croissance, ou dans certains cas après plusieurs années de croissance.

Au Québec, 4 espèces de pins sont indigènes

Le pin blanc (Pinus strobus L.) à 5 aiguilles par faisceau, le pin des corbeaux (Pinus rigida Mill.) à 3 aiguilles par faisceau, le pin rouge (Pinus resinosa Ait.) à 2 longues aiguilles par faisceau et le pin gris (Pinus divaricata Ait.) Dumont à 2 courtes aiguilles par faisceau.

Le pin blanc (Pinus strobus L.) est une espèce typique de la vallée du Saint-Laurent et de la région forestière des grands lacs. Il préfère les sols humides, sableux ou argileux. C'est le plus grand conifère de l'est du Canada, il peut atteindre 90 m. et un diamètre de tronc de 250 cm. C'est un bois mou, facile à travailler et très employé en construction, pour la fabrication des moulures et des chassis de fenêtre.

Il est suceptible à la maladie parasitaire causée par le Cronartium ribicola, la rouille hétéroïque qui fait d'abord un stage chez les gadeliers.

Les feuilles de 4 à 10 cm. sont groupées par 5. Elles sont douces au toucher, d'un vert bleuâtre, à rebords finement denticulées. Les faisceaux sont dépourvus de gaine à la base.

Les cônes très allongés de 10 à 20 cm. portent 50 à 80 écailles sans épines. Ils s'ouvent à maturité en septemble. La floraison est printanière.

En pharmacie, on vend le sirop de pin blanc contre l'irritation des voies respiratiores.
On retrouve en horticulture les cultivars "Contorta", "Fastigiata", "Nana", "Pendula" et "Radiata".

Zone de rusticité : 2b

Le pin des corbeaux (Pinus rigida Mill.) est de formes très variables. Sa cime irrégulière est composée de nombreuses branches tordues, noueuses et pendantes dont plusieurs sont mortes. On trouve ce pin surtout sur les pentes sèches, sableuses ou rocailleuses et sur les crêtes rocheuses.Son aire de répartition se limite à la vallée du Saint-Laurent de Montréal jusqu'au lac Ontario et de l'est des États-Unis.

Les feuilles en faisceaux de 3, longues de 8 à 12 cm., sont tordues et munis de gaine persistante à la base. Les rameaux poussent souvent touffus sur le tronc.

Les cônes presque sans pédoncules ont 5 à 8 cm. Chaque écaille est munie d'une épine rigide et pointue. Ils s'ouvrent en automne et par intervalles irréguliers en hiver. Ils restent attachés à l'arbre pendant plusieurs années.

Dans des conditions idéales, ce pin peut atteidre 20 mètres avec un tronc de 60 cm.

C'est le seul comifère indigène qui se reproduise par rejets de souche d'arbres abattus ou endommagés par le feu. Son bois passablement lourd, relativement dur, résineux, ne sert guère qu'au chauffage.

Zone de rusticité : 5a

Le pin rouge (Pinus resinosa Ait.) constitue une espèce typiquement dominante sur les sols sableux et rocailleux de la vallée du Saint-Laurent et de la région forestière des grands lacs, jusqu'au Manitoba.

Il peut atteindre 35 m. et un diamètre de tronc de 100 cm. C'est un bois de charpente et de pâte à papier. Comme il absorbe bien les fongicides, il convient pour le poteaux, les pilotis et traverses de chemin de fer.

Les feuilles de 12 à 17 cm. sont groupées par 2. Elles sont flexibles, vert foncé, aux bords munis de fines denticules à pointe aiguë. Les faisceaux sont pourvus de gaine persistante à la base.

Les rameaux robustes sont orange à brun rougeâtre luisant. L'écorce écailleuse tire à la fois sur le rouge et le rose. Les vieux troncs sont marqués par des sillons formant des larges plaques écailleuses.

Les cônes ovoïdes de 4 à 6 cm. sont dépourvus d'épines. Ils s'ouvrent en automne et tombent l'année suivante, laissant parfois quelques écailles attachées au rameau.

Il supporte mal la pollution et les sels de déglaçage. Il ressemble au Pinus nigra qui est plus résistant aux sels et à la pollution.

Zone de rusticité : 2b

 

Le pin gris (Pinus banksiana Lamb. (Pinus divaricata (Ait.) Dumont)) est de forme assez variable. C'est une essence typique de la forêt boréale ou il pousse mélangé avec l'épinette noire. Il pousse bien en sols pauvres, sableux ou rocailleux. Il est absent des régions calcaires ou argileuses.

Les feuilles géminées, longues de 2 à 5 cm., sont droites ou légèrement tordues, raides et écartées. Les faisceaux ont une gaine persistante à la base.

Les cônes sont de formes variées, oblong ou coniques, asymétriques, droits ou courbés, sans pédoncules, longs de 2 à 8 cm. La pointe est dirigée vers l'extrémité de la branche. Ses cônes éclatent à la grande chaleur d'un incendie et dispersent qui sont capables de germer en dix jours pour s'emparer du sol immédiatement et éliminer les concurrents.

Dans des conditions idéales, ce pin peut atteidre 25 mètres avec un tronc de 60 cm.
Les gens du nord appellent ce pin «Cyprès», un nom qui a été popularisé dans la littérature populaire.

Il est employé dans la construction et la fabrication de la pâte. Il sert aussi de traverses de chemin de fer, poteaux, pilotis et étais de mine.

Zone de rusticité : 1a

Les pins de l'ouest du Canada

Le blanc de l'ouest (Pinus monticola Dougl.) est un arbre géant à aiguilles de 5 à 10 cm., groupées par 5. Les cônes de 10 à 25 cm., dressés puis pendants à maturité, murs à la fin de l'été puis tombent en hiver.

Il pousse dans les sols sablonneux, pauvres et bien drainés, mais il se développe mieux dans les sols fertiles et bien égouttés. Le bois et son utilisation est comparable à celui du pin blanc.

Zone de rusticité : 5

««««««««««««««««
Le pin souple (Pinus flexilis James) est un petit arbre d'allure rabougri qui pousse en altitude dans les Montagnes Rocheuses. Les aiguilles groupées par 5 ont 4 à 8 cm. Les cônes qui ont 8 à 20 cm, tombent en hiver.
Le bois est uniquement utilisé comme bois de chauffage.

Zone de rusticité : 2b

Le pin albicaule (Pinus albicaulis Engelm.) est une essence de montagnes qui pousse sur les pentes exposées et les crêtes rocheuses. Les aiguilles groupées par 5 ont 4 à 8 cm. Les cônes qui ont 3 à 8 cm, tombent à maturité et pourrissent pour en libérer les graines.

Le pin ponderosa (Pinus ponderosa Laws.) s'accomode d'une grande variété de sols. Il peut atteindre 60 m. avec 2 m. de tronc.

Les aiguilles qui sont groupées par faisceaux de trois, aitteignent 12 à 30 cm. de longueur. Les cônes ont de 8 à 15 cm. s'ouvrent à maturité en automne et tombent en hiver.

C'est un des plus importants producteurs de bois d'oeuvre en Amérique du Nord.

Zone de rusticité : 5

Le pin de Jeffrey (Pinus jeffreyi Grev. and Balf.) est une espèce très voisine du pin pondérosa mais s'y distingue par son écorce rougeâtre et ses cônes plus gros et plus longs.

Zone de rusticité : 6

Le pin lodgepole (Pinus contorda Dougl.) s'adapte à divers terrains des Montagnes Rocheuses.

Les aiguilles de 3 à 8 cm. souvent tordues en spirale, sont raides et très pointues. Les petits cônes généralement asymétriques ont 3 à 5 cm. Ils restent souvent attachés à l'arbre pendant des années.

C'est l'équivalent du pin gris de l'est autant pous ses caractéristiques que pour son utilisation.

Zone de rusticité : 7

Les pins des États-Unis

En plus des espèces indigènes au Québec et au Canada, on rencontre les espèces suivantes:

Le pin à cônes épineux (Pinus aristata Engelm.) Bristlecone Pine est un pin des Rocheuses à croissance très lente et qui atteint 15 m. Les aiguilles qui sont groupées par 5 de 2 à 4 cm. sécrètent de la résine blanche. Le port est irrégulier et buissonnant avec les branches étalées aux extrémités ascendantes.

Zone de rusticité : 5

Le pin de Balfour (Pinus balfouriana Grev. and Balf.) Foxtail Pine présente un aspect touffu parce qu'il conserve ses aiguilles de 2 à 3 cm. pendant plusieurs années. L'arbre peut atteindre 10 à 15 m. avec un tronc de 30 cm. Les aigruilles groupées par 5, de 3 à 5 cm. sont disposées en masses toufues contre les rameaux. Les cônes ont 9 à 15 cm.

Pinus attenuata Lemmon, Knobcone Pine Les aiguilles groupées par 3 ont 8 à 18 cm. Les cônes sont placés obliquement sur la branche avec le bout recourbé, ils ne s'ouvrent que lors d'un incendie. Ils sont persistents sur l'arbre au point de s'incruster dans le bois. L'arbre peut atteindre 10 m. avec un tronc de 30 cm.

Dans le sud des États Unis et au Mexique l'on rencontre aussi les espèces suivantes

(Pinus cembroides Zucc.) Mexican Pinyon
(Pinus clausa (Chapm. ex Engelm.) Vasey ex Sarg. ) Sand Pine
(Pinus coulteri D. Don) Coulter Pine
(Pinus echinata Mill) Shortleaf Pine
(Pinus edulis Engelman.) Two Needle Pinyon
(Pinus eliottii Engelman.) Slash Pine
(Pinus engelmannii Carr.) Apache Pine
(Pinus glabra Walt.) Spruche Pine

 

 

 
(Pinus lambertiana Dougl.) Sugar Pine
(Pinus leiophylla Dougl.) Chiuahuan Pine
(Pinus longaeva D. K. Bailey) Intermountain Bristle-cone Pine
(Pinus monophylla Torr. and Frem.) Single-leaf Pinyon
(Pinus muricata Dougl. ex D. Don) Bishop Pine
(Pinus palustris Mill.) Long-leaf Pine

 

 

 

 

 
(Pinus pungens Lamb.) Table mountain Pine
(Pinus quadrifolia Parl. ex Sudworth) Four-leaf Pinyon
(Pinus radiata D. Don.) Monterey Pine
(Pinus sabiniana Dougl.) Digger Pine
(Pinus serotina Michx.) Pond Pine
(Pinus strobiformis Engelm.) Southwestwrn White Pine
(Pinus taeda L.) Loblolly Pine
(Pinus torreyana Parry ex Carr.) Torrey Pine
(Pinus virginiana Mill.) Virginia Pine
(Pinus washoensis Mason and Stockwell) Washoe Pine

Les pins d'Europe

Le pin cembrot, Arolle (Pinus cembra ) Swiss Stone Pine est un pin des Alpes et des Carpates à croissance lente et dense, à port en colonne qui atteint 8 m. Les aiguilles qui sont groupées par 5 de 5 à 8 cm. La face extérieure des aiguilles est vert foncé avec l'intérieure bleuâtre. Les cônes qui ont la forme d'un artichaut, apparaissent seulement sur le vieux sujets. Les graines sont une amande comestible.

Zone de rusticité : 4

Le pin d'Alep (Pinus halepensis ) , distribué en Méditerranée orientale, c'est le plus résistant à la sécheresses et aux conditions climatiques sauf aux gelées rigoureuses. Il atteint 15 m. avec une silouette irrégulière. Les aiguilles souples, groupées par deux, ont 10 cm. et les cônes de 9 cm. sont brun rougeâtre.

Zone de rusticité : 7

Le pin de Macédoine (Pinus peuce ) Balkan Pine ressemble beaucoup au pin cembra mais peut atteindre 12 m. Il a un port colonnaire mais a cependant une plus faible rusticité. Le vert foncé de son feuillage est plus mat. Les aiguilles rigides sont groupées par 5. L'écorce reste pourpre pendant des nombreuses années.

Pinus leucodermis est un arbre à croissance lente, des Balkans qui atteint 10 m. Il résiste bien au calcaire et à la sécheresse. Les aiguilles raides et dures sont groupées par paire. Les cônes ovoïdes et pointus ont 8 cm. L'écorce est gris terne et lisse.

Le pin de montagne (Pinus mugo ) présente un port différent selon l'altitude à laquelle il se trouve. Il peut mesurer jusqu'à 25 m. avec un tronc de 50 cm. Les aiguilles vert moyen, sont disposées par paires. Les cônes de 5 cm. sont ovoïdes. Il en existe une multitude de cultivars nains ou à ports variés, très utilisés en horticulture.

Zone de rusticité : 2

Le pin noir (Pinus nigra est une espèce complexe qui présente deux formes. Le pin maritime laricio de Corse (Pinus nigra maritima) qui atteint 30 m. et demande beaucoup de chaleur en été. Il tolère les sols calcaires et résiste à la pollution atmosphérique. Les rameaux foncés portent des paires d'aiguilles de 15 cm. Les cônes ont 8 cm.

Zone de rusticité : 6

Le pin noir d'Autriche (Pinus nigra austriaca) plus nordique, atteint à peine 15 m. Il est intéressant pour former des écrans dans les endroits secs et venteux. Il supporte bien le calcaire. Il pousse vite à l'état jeune. C'est un pin qui est souvent planté pour le reboisement au Québec.

Zone de rusticité : 4

Le pin sylvestre (Pinus sylvestris) est originaire d'Europe septentrionale et centrale. Son écorce rougeâtre qui s'écaille est un trait distinctif. Il atteint 25 m. Il est souvent utilisé pour le reboisement des sols sablonneux, secs et pauvres. Les aiguilles de 3 à 8 cm., courtes et tordues, sont disposées par 2. Les cônes brun clair, de 5 cm. mettent 2 ans à mûrir. Il en existe plusieurs cultivars utilisés en horticulture ornementale.

Zone de rusticité : 4

Les pins orientaux

Le pin Napoléon (Pinus bungeana ) atteint 30 m. en Chine mais conserve des dimentions plus modestes en culture. Il se ramifie à partir du niveau du sol, ce qui en fait un arbre à troncs multiples. L'écorce lisse laisse voir un casse-tête de couleurs. Les aiguilles vert sombre, sont groupées par trois et ont 8 cm. de longueur. Les petits cônes arondis sont brun pâle et soit solitaires ou par deux. Il est résistant aux chaleurs extrèmes.

Zone de rusticité : 5

Le pin du Japon (Pinus densiflora ) , pousse très lentement, il est prisé pour la confection des Bonsaï parce qu'il se taille facilement. En nature il atteint 30 m. Il en existe des nombreux cultivars aux formes diverses, appréciés en horticulture.

Zone de rusticité : 4

Le pin de Corée (Pinus koraiensis ) atteint 15 m. avec une cime arrondie. Les aiguilles sont vert bleuâtre, très rêches, groupées par 5, elles atteignent 10 cm. Les cônes ont 8 à 15 cm. C'est un pin coriace et adaptable qui apprécie les sols bien drainés.

Zone de rusticité : 5

Le Pinus parviflora ne dépasse pas 12 m. en tous sens. Il a des aiguilles courtes de 3 à 4 cm., vert bleuâtre. Avec son feuillage dense et sa croissance lente, il est idéal pour la culture en pots ou pour faire des Bonsaï. Il est très rustique et résistant à nos hivers rigoureux. Plusieurs cultivars nains sont souvent présentés en pépinière.

Zone de rusticité : 3

Le Pinus thunbergii est très cultivé au Japon. Il inspire les artistes et les jardiniers de Bonsaï depuis des siècles. Il supporte la taille, se façonne facilement et réussit bien en pot. En nature, il atteint 35 m. et affiche une forme bosselée et noueuse. Les aiguilles sont disposées par paires.

Zone de rusticité : 5

Le pin de l'Himalaya (Pinus roxburgii ) atteint 50 m. mais demeure plus petit en culture. Il ne tolère pas de sécheresse sévère. L'écorce est marbrée de brun et de gris. Les longues auguilles de 30 cm. sont pendantes et groupées par trois. Les cônes de 20 cm. sont ovales.

Zone de rusticité : 6

 

Le pin pleureur de l'Himalaya (Pinus wallichiana) est un arbre spécimen à planter en isolé, avec sa forme conique, sa base large, ses branches longues et gracieuses. Il a des aiguilles pendantes gris vert de 15 à 20 cm. de longueur. Les cônes de 30 cm. sont attrayants. En sol frais et profond, il peut atteindre 50 m. de hauteur. Il est résistant au froid et aux maladies mais souffre de la chaleur et de la sécheresse.

Zone de rusticité : 5

Annuaire des producteurs d'arbres
Retour à la page d'accueil des arbres
info@lesbeauxjardins.com
Réjean Genest - Les Beaux Jardins
Dernière mise à jour: