Les Beaux Jardins
Le magazine d'actualité horticole
 
Les chênes au jardin
.

.

Feuillus

Bouleaux
Chênes
Érables
Ginkgo
Hêtres
Tilleuls

Conifères
Épinettes
Microbiota
Mélèzes
Pruches
Pins
Sapins
Thujas

Arbres tropicaux
Cacaoyer

Les chênes sont remarquables principalement par leur robustesse et longévité.

Il en existe plus de 200 espèces dont une dizaine sont indigènes au Canada. Ils se retrouvent dans les zones tempérées et tropicales. Ils exigent le plein soleil, poussent bien dans différents sols selon l'espèce.

Les Chênes indigènes

Le Chêne Blanc
Quercus alba

Zone 4
Il atteint 30 mètres de hauteur et le tronc plus de 1,3 mètres de diamètre. C'est un arbre à croissance lente. Il pousse bien dans les sols profonds, argileux et riches. L'arbre s'ancre fermement dans le sol à l'aide de sa racine principale pivotante et ses longues racines latérales. Pour le transplanter, il faut le préparer quelques années d'avances en taillant d'abord sa racine principale, puis les autres années en taillant ses racines secondaires.

En aménagement paysager, il convient aux grands terrains de ville ou de banlieu et aux parcs où il vivra très longtemps. Sa transplantation se fait généralement avec une importante motte de terre.


Chêne Rouge en automne

Le Chêne à gros glands
Quercus macrocarpa

Zone 4
Il atteint 15 mètres de hauteur et le tronc a 60 centimètres de diamètre. C'est le plus répandu de tous les chênes indigènes. Il aime les sols riches, profonds et humides des terres basses. Il est plus facile à transplanter que le chêne blanc parce qu'il a des nombreuses racines latérales en plus du long pivot central. Ses fruits sont doux.

En aménagement paysager, il convient aux parcs, aux grands et petits terrains de banlieu ou de ville, n'atteignant pas une aussi grande taille que les autres chënes..


Le Chêne bleu
Quercus bicolor

Zone 4b
Il atteint 20 mètres de hauteur et le tronc a 60 à 100 centimètres de diamètre. C'est un chêne qui aime les terres basses humides en bordure des marécages. Il est plutôt rare au Canada, on ne le retrouve que dans la région de Montréal et dans le sud de l'Ontario.

En aménagement paysager, il convient aux parcs, aux bordures de rues, aux terrains de banlieu ou à la ville et surtout aux terrains mal drainés et humides.


Le Chêne Rouge
Quercus rubra

Zone 3
C'est le plus nordique de nos chênes Il atteint 25 mètres de hauteur et le tronc jusqu'à 100 centimètres de diamètre. C'est un chêne à croissance rapide et à reprise facile. C'est pourquoi on le retrouve plus souvent dans les parcs de nos villes. Il croît en sol bien drainé, sableux ou graveleux sur des buttes ou le sommet des falaises. Son feuillage tourne au rouge à l'automne.

En aménagement paysager, il est abondamment planté dans les parcs et le long des rues. Il convient au grands terrains des banlieus et à la campagne.

Le feuillage du chêne rouge

Le Chêne des marais
Quercus palustris

Zone 4
Le feuillage ressemble à celui du chêne rouge mais a un habitat complètement à l'opposé. Il atteint 20 mètres de hauteur et le tronc jusqu'à 60 centimètres de diamètre. C'est un chêne à reprise facile parce qu'il n'a que des racines superficielles. Il croît en sol argileux, mal drainé et mouilleux en bordure des marécages et des cours d'eau. Son feuillage devient orange à rouge vin à l'automne.

En aménagement paysager, il convient aux endroits mal drainés. Il convient au grands et petits terrains de ville, des banlieus et à la campagne.

Les espèces exotiques et ornementales

Le Chêne Pédonculé
Quercus robur

Zone 5
C'est le chêne typique européen. Il est de croissance très lente Il atteint 15 mètres avec un diamètre de tronc de 50 centimètres. Il forme avec le temps une couronne large et ronde. Ses feuilles tiennent sur l'arbre une partie de l'hiver.

En aménagement paysager, on retrouve son cultivar "Fastigiata" qui a un port étroit et élancé comme les peupliers de Lombardie. Il est très utile pour les espaces étroits et les bordures de stationnement. Il est beaucoup planté dans les villes ces dernières années.


Le Chêne Écarlate
Quercus coccinea

Zone 4
C'est le plus spectaculaire des chênes pour ses teintes automnales. Il nous vient des États-Unis. Il est de croissance très rapide et étroite lorsqu'il est jeune puis s'élargissant avec l'âge, d'où son intérêt en aménagement paysager. Il atteint 10 mètres avec un diamètre de tronc de 40 centimètres. Évitez les sols calcaires.

En aménagement paysager, on retrouve son cultivar "Splendens" qui a des riches couleurs automnales.

Quercus robur "Fastigiata"

Les techniques de semis
Les glands mûrissent à l'automne, ils sont ramassées à la main puis mis à sécher, conservées dans un sac avec de la mousse de tourbe à 5 Celsius et conservées au frigo jusqu'au printemps suivant pour être semées. Les graines ne peuvent se conserver plus de 6 mois. Le glands de chênes blancs ne doivent pas être séchés, ils doivent être immédiatement plantés en automne, car ils germent immédiatement.

Préparer les planches de semis l'automne. Le semis se font de très bonne heure le printemps en avril, sur un sol humide. Enterrer les semences à 5 centimètres. Il est recommendé de faire tremper les graines quelques jours avant de les semer, puis de les placer dans du sable humide. Lorsqu'ils sont germés, plantez les en pleine terre. Arrosez la surface plantée avec un répulsif pour en éloigner les oiseaux et les écureuils. Lorsque la germination a eu lieu au bout de 6 semaines, veuillez à ce que les semis ne sèchent pas. Le printemps suivant transplantez en rangs, en pépinière.

Les formes et cultivars ornementaux sont greffés sur l'espèce apparentée.

Annuaire des producteurs d'arbres
Retour à la page d'accueil des arbres

Dernière mise à jour: info@lesbeauxjardins.com
Copyright © 2000, Les Beaux Jardins