La classification des lichens

- Les différences dans l'aspect du thalle qui permettent la classification des lichens en sept grands groupes morphologiques.
1- Thalles lépreux : association de granules constitués chacun d'un peloton d'hyphes associées à quelques cellules d’algues. Ex : les Lepraria.

2-Thalles crustacés : ils forment une croûte fortement adhérente au substrat, la plupart d'entre eux sont souvent appelés les microlichens. Une coupe microscopique réalisée verticalement montre de haut en bas :
- un cortex supérieur formé d'hyphes enchevêtrées assez fortement serrées ;

- une couche algale

- la médulle constituée d'hyphes peu serrées, inséparables du substrat.

- Parfois on trouve sous la médulle un feutrage noir, l'hypothalle souvent visible sous forme d'une fine zone concentrique sombre à la périphérie du thalle. Ex : les Lecanora, Ochrolechia, Pertusaria... plus de 4/5 des lichens ont des thalles crustacés

3- Thalles squamuleux : formés de petites écailles qui se chevauchent partiellement. La partie de l'écaille décollée du substrat commence à différencier un cortex inférieur. Ces thalles sont intermédiaires entre les thalles crustacés et les thalles foliacés. Ex : Normandina pulchella.
4-Thalles foliacés : donnent des lames lobées facilement séparables du substrat auquel ils sont parfois fixés par des rhizines. Certains thalles foliacés n'adhèrent au substrat que par une petite zone (crampon) souvent située au centre de la face inférieure, et la face supérieure présente une légère dépression (ombilic) ; ce sont les thalles foliacés ombiliqués. Ex : les Umbilicaria.
5-Thalles fruticuleux : donnent des lames lobées facilement séparables du substrat auquel ils sont parfois fixés par des rhizines. Certains thalles foliacés n'adhèrent au substrat que par une petite zone (crampon) souvent située au centre de la face inférieure, et la face supérieure présente une légère dépression (ombilic) ; ce sont les thalles foliacés ombiliqués. Ex : les Umbilicaria.
6-Thalles composites : ils présentent un thalle primaire foliacé-squamuleux, adhérent au substrat, et un thalle secondaire dressé, plus ou moins ramifié, développé dans un second temps sur le thalle primaire. Ex : les Cladonia Stereocaulon...
7-Thalles gélatineux : ils contiennent des cyanobactéries réparties dans toute l'épaisseur du thalle. A l'état sec ils sont noirs, coriaces et friables. En présence d'eau ils gonflent pour donner des masses gélatineuses. Ex : les Collema, Ephebe, Leptogium, Lichina...
   TABLE DES MATIÈRES