Cours de botanique

par Réjean Genest,

INTRODUCTION

Pour la plupart des gens, La Botanique évoque un vieux monsieur à la barbe blanche, qui parcourt les bois et les champs, cueille les plus belles plantes pour les faire sécher entre deux feuilles de papier buvard, et ensuite les affuble d’un nom compliqué en latin... Ce serait donc une occupation futile pour les retraités et les vieilles filles.

Par contre, la nouvelle conscience écologique des gens en fait une science plus à la mode. Sa connaissance s’avère utile autant au producteur agricole qu’à l’horticulteur, au pharmacien qu’à l’herboriste, au jardinier amateur qu’au professionnel.

La Botanique est la science qui étudie les végétaux.

frère Marie-Victorin*

PRÉSENTATION DU DOCUMENT

Ce cahier se veut un outil de référence clair et accessible pour tous ceux qui veulent mieux connaître les plantes sous divers aspect afin de les faire apprécier davantage et de profiter pleinement de leurs usages et propriétés.

Le vocabulaire utilisé se veut le plus simple possible et malgré tout, lorsqu’un terme technique est utilisé pour la première fois, il est immédiatement expliqué autant étymologiquement (origine du mot) que dans le contexte de son emploi.

Ayant aimé la botanique depuis mon enfance, j’ai eu l’opportunité d’étudier, d’expérimenter et de travailler autant avec les plantes indigènes que cultivées. C’est cette passion et cette expérience que je souhaite partager avec vous.

J’espère que ce présent document saura répondre adéquatement aux besoins de ceux qui veulent en connaître plus au sujet des végétaux sauvages et cultivés.

*Le frère Marie-Victorin (1885-1944) est le fondateur du Jardin Botanique de Montréal, l’auteur de La Flore Laurentienne, le fondateur des Cercles de Jeunes Naturalistes et le co-fondateur de l’Association Canadienne pour l’Avancement des Sciences ACFAS. C’est un peu le père spirituel de tous les botanistes et naturalistes au Québec.

   TABLE DES MATIÈRES